kot
Please update your Flash Player to view content.

National – Les étudiants favorisés pour trouver un logement

Pour les étudiants, se loger vire souvent au cauchemar. Prix des loyers, difficultés à présenter une caution. La ministre de l'Enseignement supérieur annonce la généralisation de la caution locative étudiante. Réservée jusqu’ici à quelques étudiants, va s’élargir à tous, grâce à la mise en place d’un nouveau fonds de garantie. L’aide à la caution locative solidaire sera limitée aux loyers ne dépassant pas 500 euros en province, 600 euros en Île-de-France et 700 euros à Paris.

 

Royaume-Uni & Ecosse – Braveheart 2 – Le retour 8 siècle après ?

L'indépendance de l'Ecosse, longtemps pure chimère, relève désormais du possible. A 11 jours du référendum qui doit en décider, le reste du Royaume, jusqu'ici peu préoccupé par l'enjeu écossais, se réveille brutalement. Pour la première fois ce dimanche un sondage d'opinion donne le "oui" à l'indépendance écossaise majoritaire à 47% contre 45%.

"L'Écosse est confrontée à un choix très important. Si les gens pensaient pouvoir rester chez eux et ne pas avoir besoin d'aller voter non pour éviter la séparation, ils ne peuvent plus le penser aujourd'hui", a déclaré dimanche matin sur la BBC le ministre conservateur des Finances George Osborne. "Nous n'allons pas partager la livre avec une Écosse séparée du reste du Royaume-Uni", a-t-il ensuite menacé, reprenant l'argument clé brandi depuis des mois par Londres.

Cette avance de deux points du camp de l'indépendance renforce d'une manière spectaculaire le suspense autour de ce référendum d'autodétermination. Elle met également une pression accrue sur les épaules du premier ministre britannique David Cameron qui a répété la semaine dernière ne pas vouloir démissionner en cas de victoire du oui. La reine Elizabeth II aurait affirmé qu'elle "s'intéressait de très près" au référendum et avait demandé qu'on la tienne au courant quotidiennement…

 

Guyane Terre Numérique (11) - le Plan France Très Haut Débit en Guyane (1ère partie)

Comprendre la globalité de ce plan

Le Plan France Très Haut Débit est une stratégie adoptée le 28 février 2013 par le gouvernement français visant à couvrir l’intégralité du territoire en très haut débit d’ici 2022. Il prévoit pour cela de mobiliser les acteurs privés et publics pour un investissement total de 20 milliards d’euros.

 

Priorité est donnée au déploiement de la fibre optique

Pour renforcer la compétitivité de l’économie française et la qualité des services publics, le Plan fait des zones d’activités économiques et des services publics (établissements scolaires, hôpitaux, maisons de santé, etc.) des « sites prioritaires » de raccordement pour le déploiement de la fibre optique.

Pour généraliser l’accès de tous aux usages liés au très haut débit, plus de 80% des logements seront éligibles au "FttH" en 2022, c’est-à-dire la fibre jusqu’à l’abonné ("Fiber to the Home").

Le raccordement en "FttH" de chaque logement ne peut être envisagé qu’à long terme. Néanmoins, la fibre optique sera déployée dans chaque ville ou chaque quartier par des opérations de « montée en débit », qui consiste à rapprocher la fibre optique tout en maintenant la partie terminale du réseau en cuivre ou en câble coaxial. Associée à la technologie « VDSL2 », qui consiste à améliorer le débit sur le réseau téléphonique fourni par l’ADSL, la « montée en débit » permet de fournir un accès Internet à très haut débit.


Pour l'Outremer le déploiement se fera par lots sur une période de 6 ans (2015/2020) dans les villes capitales (Cayenne en Guyane) avec un financement intégral par l'opérateur sur ses fonds propres.

Une convention est en cours d'étude et devrait être finalisée dans les prochaines semaines entre la mairie de Cayenne, l'Etat et Orange qui est l'opérateur chargé de cette opération.

Le très haut débit, à quoi ça sert ?

Le déploiement du très haut débit (THD) permettrait de faire de l'industrie française un leader dans le domaine du numérique. Le cabinet Arthur D. Little, dans son étude pour la Fédération Française des Télécoms  estime que les investissements de 20 à 30 milliards d'euros prévus par les opérateurs français dans le déploiement de la fibre dans les 15 prochaines années permettront de multiplier par 5 le débit fixe pour tous les foyers, de faire gagner 0,75 point de PIB à la France, de créer 100.000 emplois, d'améliorer l'attractivité des territoires en zones rurales et de générer de nouveaux usages comme le télétravail, la télémédecine, la télévision HD ou les objets connectés.

Pour le client, le THD amène un plus grand débit dans les connexions internet (dans chaque sens), une meilleure qualité de service, la possibilité d'avoir chez soi plusieurs chaînes de télévision à haute-définition et de charger sur son mobile des morceaux de musique instantanément. Il apporte simultanéité, rapidité et symétrie.

 

En Guyane, Orange, qui disposera des deux types de réseaux pourra offrir des services convergents entre les univers fixe et mobile, par exemple la possibilité d'avoir accès à un même film en vidéo à la demande sur son ordinateur, sa télévision ou son téléphone portable.

Surtout, le THD offre des perspectives de services complètement nouvelles en faisant jouer la complémentarité entre les différents supports. Par exemple, on peut envisager de choisir telle ou telle caméra pour voir une action d'un match de foot, sélectionner un joueur et voir ses statistiques, revoir des actions alors que le jeu se poursuit puis le reprendre en léger différé ou en direct, partager en même temps ses émotions avec des amis au travers d'une visioconférence, etc…

Bien évidemment le développement du THD en Guyane se fera progressivement et en partenariat avec les collectivités.

Si la construction du réseau est dévolue à un opérateur, celui-ci sera ouvert à la concurrence pour permettre au client final de bénéficier de la meilleure offre qui soit.

Nous y reviendrons la semaine prochaine dans la deuxième partie de notre dossier.

 

TM pour Guyane Terre Numérique en partenariat avec Orange.

 

Guyane – Décollage impossible pour Air Caraïbes

Mercredi, le vol Air Caraïbes en direction de Paris a été annulé en raison d'une panne technique. Hébergés à l'hôtel, les passagers n'ont pas tous eu "la chance" de rejoindre la métropole par le vol d'Air France de ce jeudi. En revanche, un second avion d'Air Caraîbes en provenance de la capitale – celui de mercredi restant cloué au sol pour réparations, victime d'une panne technique – devrait partir ce soir à 19h20 comme prévu, les clients de la compagnie ayant été invités à obtenir une indemnisation pour le préjudice subi. Moins grave chez nos voisins martiniquais, deux vols en direction de Paris (jeudi et vendredi) ont été retardés.

 

Guyane – Des transports périscolaires mis à disposition des élèves de Matoury

Afin d'apporter "une réponse aux préoccupations des parents dont les enfants fréquentent les collèges de Matoury", les présidents du Conseil Général et de la Communauté d'Agglomération du Centre Littoral ont décidé de mettre en œuvre un service de transport périscolaire à partir du 15 septembre (pour le Conseil Général et les élèves qui voudront bénéficier de la restauration collective), et dès lundi 8 septembre prochain pour la CACL, "entre midi et deux, afin que ceux qui ne souhaitent se rendre à la cantine puissent déjeuner à leur domicile". Le tout "en attente d'une solution plus adaptée".

 

Guyane – La collectivité unique en mars ?

Voilà que le gouvernement pourrait chambouler le calendrier et la campagne pour la Collectivité Unique, certes prévue initialement pour mars 2015, mais que les deux collectivités concernées (région et département) imaginaient plutôt pour décembre 2015. La raison : les élections cantonales et régionales pourraient être avancées à janvier et juin 2015… Imaginez un peu la campagne organisée à 200 à l'heure… Brrrr !

 

Guyane – Un nouveau directeur à l'Institut Pasteur

Décidemment la rentrée offre de nouveaux visages à la tête des diverses institutions de Guyane ! Lundi, Guyane 1ère a déjà changé de directeur, mais la chaîne n'était pas la seule puisque l'Institut Pasteur de la Guyane a lui aussi accueilli Mirdad KAZANJI au poste de Directeur de la recherche. Il succède au Dr. Philippe QUENEL.

A 50 ans, lauréat du prix JANSEN de l'Académie Nationale de Médecine, et Chevalier de l'Ordre National du Mérite, il est titulaire d'un doctorat en virologie, et a déjà travaillé au sein de l'Institut Pasteur de la Guyane, avant d'aller étudier les virus à l'Ohio State University aux Etats-Unis, ou encore au Centre International de Recherche Médicale de Franceville au Gabon. M KAZANJI a ensuite dirigé l'Institut Pasteur de Baugi (République Centrafricaine) pendant 5 ans.

Le service communication a profité de cette nomination pour rappeler que depuis le passage du nouveau directeur (alors chef de laboratoire) en Guyane dans les années 90, "l'Institut a énormément changé : l’équipe a été considérablement renforcée, le plateau technique complétement transformé et modernisé. L’Institut est désormais prêt à contribuer de façon significative à la recherche mondiale sur les maladies émergentes et infectieuses. Un challenge que le nouveau directeur a à coeur de relever."

Du 26 au 28 septembre, l'Institut accueillera par ailleurs une conférence sur les maladies infectieuses et émergentes, organisée par le consortium STRonGer, et qui réunira des chercheurs et des professionnels de la santé. Cinq grands thèmes y seront abordés : les risques d'émergence dans la population humaine, les nouvelles techniques appliquées aux maladies infectieuses, les dynamiques d'infection et de résistance, les outils de santé publique (surveillance), et bien sûr… le Chikungunya en Amérique. ES

 

Page 74 sur 651

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir le Kotidien dans votre boite mail.
Les petites annonces avec Cyphoma

Please update your Flash Player to view content.

Chroniques RDI de Thierry Maquaire

Open in new window

Mentions légales - Contactez-nous - 

© 2012 Tous droits réservés KREOLSI - www.lekotidien.fr  / info.kreolsi@gmail.com 0694.90.16.28