kot
Please update your Flash Player to view content.

La Volière !

birds278
birds277
birds276
birds275
birds274
birds273
birds272
birds271
birds270
birds269
birds268
birds267
birds266
birds265
birds264
birds263
birds262
birds261
birds260
birds259
birds258
birds257
birds256
birds255
birds254
birds253
birds252
birds251
birds250
birds249
birds248
birds247
birds246
birds245
birds244
birds243
birds242
birds241
birdsgreve
birds239
birds238
birds237
birds236
birds235
birds234 lepen castaldi
birds233
birds232
birds231
birds230
birds229
birds228
birds227
birds226
birds225
birds224
birds223
birds222
birds221
birds220-1
birds220
birds219
birds218
birds217
birds216
birds215
birds214
birds213
birds212
birds211
birds210
birds209
birds208
birds207
birds206
birds205
birds204
birds203
birds202
birds201
birds200
birds199
birds198
birds197
birds196
birds195
birds194
birds193
birds192
birds191
birds190
birds189
birds188
birds187
birds186
birds185
birds184
birds183
birds182
birds181
birds180
birds179
birds178
birds177
birds176
birds175
birds174
birds173-2
birds173
birds172
birds171
birds170
birds169
birds168
birds167
birds166
birds165
birds164
birds163
birds162
birds161
birds160
birds159
birds158
birds157
birds156
birds155
birds154
birds153
birds152
birds151
birds150
birds149
birds148
birds147
birds146
birds145
birds144
birds143
birds142
birds141
birds140
birds139
birds138
birds137
birds136
birds135
birds134
birds133
birds132
birds131
birds130-bis
birds130
birds129
birds128
birds127
birds126
birds125
birds124
birds123
birds122
birds121
birds120
birds119
birds118
birds117
birds116
birds115
birds114
birds113
birds112
birds111
birds110
birds109
birds108
birds107
birds106
birds105
birds104
birds103
birds102
birds101
birds100
birds99
birds98
birds97
birds96
birds95
birds94
birds93
birds92
birds90
birds89
birds88
birds87
birds86
birds85
birds84
birds83
birds82
birds81
birds80
birds79
birds78
birds77
birds75
birds74
birds73
birds72
birds71
birds70
birds69
birds68
birds67
birds66
birds65
birds64
birds63
birds62
birds61
birds60
birds59
birds58 tabac
birds57
birds56
birds55
birds54
birds53
birds52
birds51
birds50
birds49 psg
birds48
birds47
birds46
birds43
birds37
birds36
birds35
birds34
birds33
birds32
birds31
birds30
birds29
birds28
birds27
birds26
birds25
birds24
birds23
birds22
birds21
birds20
birds19
birds18
birds17
birds16
birds15
birds14
birds13
birds11
birds12
birds9
birds10
birds8
birds7
birds6
birds5
birds4
birds3
birds2
birds1
bwd stop fwd

 

BTP : fin de conflit, la Guyane ne sera pas bloquée… pour le moment

"Nous avons décidé de faire preuve de sagesse" expliquait Olivier Mantez, le président de la FRBTP au sortir de l'assemblée générale extraordinaire organisée hier dans ses locaux. "Des blocages en juillet auraient amené des tensions" poursuivait-il, assurant avoir voulu donner "une juste réponse aux efforts qui ont été consentis" par l'Etat dans la journée.

Le matin même, la "réunion de la dernière chance" se tenait en préfecture, et l'Etat s'engageait à débloquer 11 millions supplémentaires de LBU (lundi, le préfet en annonçait 8), jugés alors "insuffisants" par la FRBTP, tout comme les 183 millions d'euros d'opérations "débloquées", "s'ajoutant aux 160 millions déjà engagés" précisait Eric Spitz. "C'est un point d'étape (…) dans un climat très consensuel et apaisé" commentait-il alors.

Entre midi et 16h, l'Etat s'est retroussé les manches, et a pu proposer 5 millions de plus pour la LBU, portant le total à 16 millions supplémentaires. Par ailleurs, des terrains seront cédés au niveau du Grand Port Maritime de Dégrad-des-Cannes et permettront de lancer pour 30 millions d'euros de travaux de terrassements

Après analyse des chiffres avec la DEAL, les professionnels ont finalement voté "à l'unanimité" pour mettre un terme "avec réserves" à la mobilisation. Même s'ils jugent cela "insuffisant" et annoncent reprendre les négociations à la mi-septembre "pour obtenir 5 à 10 millions de plus", les membres de la FRBTP ont reconnu "avoir fait un grand pas" avec "un montant de LBU historique" pour la Guyane.

Deux autres "avancées majeures"pour les entreprises du BTP : la mise en place d'intérêts moratoires avec la future CTG (en cas de retard dans les délais de paiement) et la possibilité de céder les créances de l'Etat auprès de la CGSS (nantissement avec plancher de 10.000 €).

L'Opération d'Intérêt National, dont la mission de planification a été avancée de deux mois (dès juillet plutôt qu'en septembre), a véritablement rassuré la filière pour les années à venir. "C'est une énorme bonne nouvelle" répondait le président de la FRBTP à nos confrères de France-Guyane lundi. "Ça veut dire que nous n'aurons pas de problèmes budgétaires en 2017 et 2018."

Pour l'avenir justement, M Mantez a passé le flambeau aux parlementaires de Guyane qui auront pour tâche de "faire reconduire ce niveau de LBU". Et à la rentrée, les négociations reprendront avec l'Etat. "Septembre sera beaucoup plus propice à la mobilisation" lâchait en conclusion Olivier Mantez avant de demander à ses troupes de reprendre le travail.

"Seule" véritable ombre au tableau : la ZAC St-Maurice à St-Laurent. Le transfert de la défiscalisation entre la Simko et la Siguy confié – et bloqué - à Bercy aurait révélé une "anomalie sur l'achat des terrains" qui a finalement fait faire "marche arrière avec regret" à la fédération. M Mantez comme M Spitz semblaient ne pas vouloir en dire plus sur les "difficultés judiciaires" que rencontre l'Etat vis-à-vis de cette Zone d'Aménagement Concerté.

La Guyane est donc passée à deux doigts d'un blocage en bonne et due forme. Ce matin à 11h, la FRBTP et la préfecture signeront le protocole d'accord mettant fin au conflit. Pour autant les problèmes ne sont pas résolus pour les autres filières qui se réuniront autour du Medef jeudi après-midi pour évoquer elles aussi de possibles revendications. Le mois de juillet risque d'être "chaud"… malgré tout. ES

 

 

Internet – La Guyane pourra bientôt demander son raccord au câble Europe-Brésil

En déplacement à Macapa avec toute une délégation de socio-professionnels et de décideurs guyanais, le président de Région s'est félicité hier de la signature "d'un accord entre les différents actionnaires, entérinant la création d'une entreprise conjointe entre les sociétés Telebras et islaLink" pour le déploiement du câble sous-marin reliant l'Europe au Brésil. La mise en exploitation "dès 2017" de ce câble permettra à la Guyane de "plaider pour la réalisation d'un barreau spécifique" desservant le territoire. Un projet porté par l'Etat, le Cnes et la Région. 

 

 

Guyane – Prix des carburants : +3 pour le super, -3 pour le gazole

Le prix du litre de super sans plomb passe de 1,66 €/L à 1,69 €/L, tandis que celui de gazole baisse de 1,44 €/L à 1,41 €/L. Le prix de la bouteille de gaz poursuit sa chute, et baisse de 85 cts à 18,23 €.

 

 

Formations sanitaires et sociales : Plus qu'un besoin, une nécessité pour la Guyane…

C'est en substance le message qu'il faut retenir de la commission des Affaires sociales et de la santé du CESER (Conseil Economique, Social et Environnemental) par les voix d'Ariane Fleurival (Présidente de l'assemblée) et Patricia Saïd (Présidente de la dite commission).

Après plusieurs séances de travail les conseillers ont décidé d'une auto-saisine qui correspond à une démarche initiée directement par l'assemblée à la différence des consultations obligatoires comme par exemple sur les actes budgétaires régionaux.

Si de nombreux jeunes souhaitent faire carrière dans ces domaines porteurs d'avenir, il faut souvent quitter la Guyane pour acquérir un diplôme.

Le CESER souhaite, autour de 3 forums déclinés à Saint Laurent (10 juillet), Saint Georges (17 juillet) et Cayenne date à définir), sensibiliser et orienter  le public vers ces compétences afin d'améliorer le schéma sanitaire et social de la Guyane.

Cette réflexion devra permettre à la collectivité régionale d'orienter ses décisions quant au choix des filières à développer et faire en sorte que la Guyane ne soit plus un "désert médico-social" comme c'est le cas aujourd'hui.

Comme le rappelait Mme Saïd :"les usagers ont en souffrance et nous manquons cruellement de cadres de santé, d'infirmières spécialisées, de manipulateurs radio, de techniciens de laboratoires mais également d'ergothérapeutes, d'orthophonistes ou d'audioprothésistes, pour ne citer que quelques-unes des professions déficitaires." Développer des formations débouchant directement sur des emplois est une idée à laquelle on ne peut que souscrire.

Il ne restera plus qu'à le mettre en œuvre au plus vite pour permettre à nos jeunes de vivre leur vocation en Guyane. TM

 

 

Monde – Les sodas tuent 184.000 personnes par an. Oui mais…

Obésité, diabète ou problèmes cardio-vasculaires, les effets néfastes des boissons sucrées sur le corps sont connus. Une étude de l'université des sciences de nutrition de Boston estimant que 184.000 personnes dans le monde seraient mortes en un an de maladies liées à la consommation de sodas est parue ce mardi. Parmi ces victimes des boissons trop sucrées, 133.000 personnes sont mortes du diabète, 45.000 de pathologies cardiovasculaires et 6.450 de cancers. Environ 76% des morts liées à cette consommation de sodas ont eu lieu dans des pays à bas et moyens revenus.

Un chiffre certes impressionnant pour des produits qui paraissent inoffensifs, mais qui ne doit pas éclipser un autre chiffre bien plus désagréable (quoique ne touchant pas les mêmes "consommateurs") : les 6 millions de victimes de la faim dans le monde chaque année, dont 3,1 millions d'enfants de moins de 5 ans. Le Programme Alimentaire Mondial des Nations Unies – qui assure qu'il y a "suffisamment de nourriture dans le monde aujourd’hui pour que tout le monde puisse s’alimenter décemment et mener une vie saine et productive" – donne le chiffre de 800 millions de personnes souffrant de la faim sur notre planète.

 

 

Europe – La Grèce doit emprunter à ses créanciers pour… rembourser ses créanciers…

Sans rentrer dans le détail, cette nuit, Athènes aurait dû rembourser quelques 1,6 milliards d'euros au FMI, sans quoi elle perdait la possibilité d'accéder à 16 autres milliards d'euros d'aides (UE, BCE, etc.) lui permettant de "relancer son économie" et surtout, de rembourser ses créanciers. A minuit, la Grèce était officiellement en défaut de paiement. Son premier ministre proposait plus tôt de repousser de deux ans l'échéance, sachant que la précédente ne serait pas respectée.

Pendant des mois, les ministres de l'économie des Etats européens ont dit craindre le pire, jusqu'à hier soir, où finalement, même Michel Sapin (bien connu pour ses interprétations des chiffres, du chômage notamment) avouait qu'un défaut de paiement serait "sans grande conséquence" pour le pays… Vaste mascarade ? Pression des lobbys financiers ? Incapacité générale à régler le problème ?

Reste maintenant aux grecs à voter dimanche OXI (oui) ou NAI (non) au plan d'accord soumis par ses créanciers le 25 juin, proposant "de l'argent contre des réformes" profondes de la gestion publique grecque. Certains Etats européens (Allemagne et Italie en tête) interprètent cette question comme un "oui ou non au maintien au sein de la zone euro ?"

Les ministres européens se réuniront en tout cas ce matin pour examiner la dernière proposition des dirigeants grecs. Encore une solution de la "dernière chance" ?

 

 

Page 1 sur 760

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir le Kotidien dans votre boite mail.
Les petites annonces avec Cyphoma

Please update your Flash Player to view content.

Mentions légales - Contactez-nous - 

© 2012 Tous droits réservés KREOLSI - www.lekotidien.fr  / info.kreolsi@gmail.com 0694.90.16.28