kot
Please update your Flash Player to view content.

La Volière !

birds224
birds223
birds222
birds221
birds220-1
birds220
birds219
birds218
birds217
birds216
birds215
birds214
birds213
birds212
birds211
birds210
birds209
birds208
birds207
birds206
birds205
birds204
birds203
birds202
birds201
birds200
birds199
birds198
birds197
birds196
birds195
birds194
birds193
birds192
birds191
birds190
birds189
birds188
birds187
birds186
birds185
birds184
birds183
birds182
birds181
birds180
birds179
birds178
birds177
birds176
birds175
birds174
birds173-2
birds173
birds172
birds171
birds170
birds169
birds168
birds167
birds166
birds165
birds164
birds163
birds162
birds161
birds160
birds159
birds158
birds157
birds156
birds155
birds154
birds153
birds152
birds151
birds150
birds149
birds148
birds147
birds146
birds145
birds144
birds143
birds142
birds141
birds140
birds139
birds138
birds137
birds136
birds135
birds134
birds133
birds132
birds131
birds130-bis
birds130
birds129
birds128
birds127
birds126
birds125
birds124
birds123
birds122
birds121
birds120
birds119
birds118
birds117
birds116
birds115
birds114
birds113
birds112
birds111
birds110
birds109
birds108
birds107
birds106
birds105
birds104
birds103
birds102
birds101
birds100
birds99
birds98
birds97
birds96
birds95
birds94
birds93
birds92
birds90
birds89
birds88
birds87
birds86
birds85
birds84
birds83
birds82
birds81
birds80
birds79
birds78
birds77
birds75
birds74
birds73
birds72
birds71
birds70
birds69
birds68
birds67
birds66
birds65
birds64
birds63
birds62
birds61
birds60
birds59
birds58 tabac
birds57
birds56
birds55
birds54
birds53
birds52
birds51
birds50
birds49 psg
birds48
birds47
birds46
birds43
birds37
birds36
birds35
birds34
birds33
birds32
birds31
birds30
birds29
birds28
birds27
birds26
birds25
birds24
birds23
birds22
birds21
birds20
birds19
birds18
birds17
birds16
birds15
birds14
birds13
birds11
birds12
birds9
birds10
birds8
birds7
birds6
birds5
birds4
birds3
birds2
birds1
bwd stop fwd

 

La collectivité unique de Guyane pourrait ne jamais voir le jour…

C'est par une indiscrétion des services de la préfecture que nous avons appris que l'élection prévue en décembre pourrait être remise en cause par le gouvernement avec l'accord des deux collectivités actuelles.

Ces mêmes sources nous ont indiqué que l'incompréhension est telle parmi les élus et la population qu'il semblerait plus simple de surseoir purement et simplement à cette évolution qui n'intéresse personne et risque de bloquer, pour plusieurs années, le développement de la Guyane.

Rodolphe Alexandre et Alain Tien-Liong se seraient rencontrés et auraient trouvé un accord afin que les choses restent en l'état et notamment que les mandats des conseillers régionaux et départementaux soient renouvelés pour 5 ans de façon automatique.

Cela permettrait, je cite, "de gagner du temps et de l'argent puisqu'on se rend compte que ça ne fonctionne pas si mal comme ça …"

Il serait également question, afin de développer la collaboration entre les deux assemblées, que les mandats soient inversés pendant les deux premières années. En effet, les élus de la Région iraient au département et inversement. Avec cette économie les deux institutions envisageraient de recruter 800 personnes supplémentaires, un bien beau geste pour expliquer l'inutilité d'une collectivité qui n'avait d'unique que le nom…

 

 

Le pont de l'Oyapock pourrait ne jamais être inauguré…

Plusieurs années après sa construction, ce pont, qui devait relier la France et le Brésil, pourrait être détruit avant la fin de l'année. Selon le gouvernement français c'est la difficulté à trouver deux personnalités pour inaugurer l'ouvrage d'art qui aurait incité les gouvernements à jeter l'éponge.

"Aujourd'hui ce ne sont que moqueries et railleries lorsque l'on parle de ce pont qui a surtout servi à faire un chapitre dans le rapport de la cour des comptes et à alimenter les humoristes en tous genres" aurait commenté un officiel brésilien.

Un appel d'offres va être lancé pour l'opération de destruction qui permettra sans doute de donner du travail à de nombreuses personnes et ainsi de justifier l'impact économique de ce qui aura donné pendant quelques années l'illusion d'une coopération économique entre la Guyane et le Brésil. Il semblerait que Bouygues ait déjà prévu de répondre…

 

 

Et le marché unique Antilles-Guyane définitivement enterré…

Cette nouvelle n'est pas la plus surprenante puisqu'elle était déjà dans les conversations depuis plusieurs semaines entre les représentants des différents secteurs de l'économie guyanaise.

Déçus de leurs différentes rencontres avec leurs homologues de Guadeloupe et de Martinique, jugés hautains, suffisants et peu respectueux, les socioprofessionnels de Guyane ont décidé de bloquer toutes les importations en provenance des Antilles pour privilégier un accord qui serait quasiment signé avec la Corée qui souhaite s'implanter durablement dans notre région afin de faire cesser l'hégémonie chinoise. Contrer les antillais et concurrencer les chinois, des intérêts communs pour le bien des guyanais ? On ne le sait pas encore mais il semble qu'un premier pas soit franchi puisqu'un restaurant coréen devrait ouvrir prochainement et que Hyundai, Daewoo et Kia devraient remplacer les Peugeot, Renault et Citroën dans les collectivités car jugées trop antillaises, le soju, une liqueur à base de riz, devrait également remplacer progressivement les rhums antillais sur les étalages de nos supermarchés…

 

 

Guyane – Azul atterrit en août

Deux vols hebdomadaires depuis et vers Macapa à partir du mois d'août. Voilà ce qu'a annoncé la semaine dernière le directeur commercial de la compagnie aérienne, pendant un salon brésilien dédié au tourisme. Des tractations avaient été engagées depuis plusieurs mois entre Azul, les autorités françaises et brésiliennes, pour permettre cette "nouvelle" liaison entre la capitale de l'Amapa et Cayenne.

Vendredi dernier – quelques heures avant l'annonce par la compagnie - Eric Spitz nous confirmait déjà que "la Direction Générale de l'Aviation Civile (DGAC) a donné son agrément à Azul". Pour la CCIG, gestionnaire de l'aéroport jusqu'à la fin de la concession en 2022, l'arrivée de la compagnie brésilienne représente "un appel d'air supplémentaire". "Les équipages n'auront pas besoin de visas" nous a également confirmé le préfet.

Philippe Simonet, directeur de l'aéroport Félix Eboué nous confiait que les horaires n'étaient "pas encore figés", mais penchait pour "des vols dans la journée (…) afin de faire bénéficier à ses passagers des correspondances vers Paris et les Antilles". Désormais "c'est à eux de nous faire connaître le nombre potentiel de passagers" estimait-il.

Pour le moment, aucune indication n'a été donnée concernant le prix des billets ou l'avion qui fera la liaison, mais il est certain qu'en attendant l'inauguration du pont sur l'Oyapock, et la finalisation de la boueuse BR156, cette seconde alternative aérienne pour relier le Brésil (Surinam Airways relie Cayenne à Belém) sera appréciée des chefs d'entreprise et des touristes.

Fondée en 2008 par un entrepreneur américano-brésilien, Azul Linhas Aéras Brasileiras était initialement une compagnie low cost domestique. C'est en décembre dernier qu'elle a ouvert ses premières liaisons avec les Etats-Unis (Floride), et qu'elle a pris commande de quelques 114 nouveaux avions (dont 63 Airbus A320) qui porteront son effectif total à 254 aéronefs à l'horizon 2020.

 

 

Guyane – Fini le Malathion !

Suite à la classification de l'insecticide comme étant cancérogène pour l'homme par l'OMS, les ministres de la Santé, de l'Ecologie et de l'Outre-mer ont pris un arrêté le 27 mars "mettant fin à la mise à disposition sur le marché et à l'utilisation du malathion par dérogation en Guyane." D'abord passé inaperçu, cet arrêté – qui doit être mis en application par le préfet – admet qu'il "y a lieu d'estimer que le malathion présente un risque sérieux à long terme pour la santé humaine". C'est donc "de manière urgente" qu'il interdit désormais l'utilisation du produit (notamment par le service de démoustication du Conseil Général).

 

 

Nigéria – Un nouveau président pour contrer Boko Haram ?

L'ancien putschiste Muhammadu Buhari a remporté mardi la présidentielle au Nigeria contre le sortant Goodluck Jonathan, lors de l'élection la plus serrée de l'histoire du pays le plus peuplé d'Afrique. L'Union européenne a "chaleureusement félicité" la victoire du candidat de Buhari.

La victoire de M. Buhari, reconnue par le président sortant Goodluck Jonathan, constitue la première alternance démocratique au Nigeria, marquant un tournant majeur dans l'histoire politique agitée de ce pays qui a connu six coups d'Etat militaires depuis l'indépendance, en 1960, et qui a été gouverné par le même parti depuis la fin des dictatures militaires, il y a 16 ans.

Dans un pays où les dissensions politiques attisent souvent des tensions ethniques et religieuses, entraînant de sanglantes émeutes post-électorales, le vote, qui s'est déroulé dans le calme, n'a pas donné lieu à des violences majeures.

Et le groupe islamiste Boko Haram, qui a multiplié les attentats-suicides dans le nord ces dernières semaines, et qui avait juré de perturber cette élection, n'est pas parvenu à empêcher le processus électoral.

 

Page 1 sur 709

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir le Kotidien dans votre boite mail.
Les petites annonces avec Cyphoma

Please update your Flash Player to view content.

Chroniques RDI de Thierry Maquaire

Open in new window

Mentions légales - Contactez-nous - 

© 2012 Tous droits réservés KREOLSI - www.lekotidien.fr  / info.kreolsi@gmail.com 0694.90.16.28