kot
Please update your Flash Player to view content.

La Volière !

birds254
birds253
birds252
birds251
birds250
birds249
birds248
birds247
birds246
birds245
birds244
birds243
birds242
birds241
birdsgreve
birds239
birds238
birds237
birds236
birds235
birds234 lepen castaldi
birds233
birds232
birds231
birds230
birds229
birds228
birds227
birds226
birds225
birds224
birds223
birds222
birds221
birds220-1
birds220
birds219
birds218
birds217
birds216
birds215
birds214
birds213
birds212
birds211
birds210
birds209
birds208
birds207
birds206
birds205
birds204
birds203
birds202
birds201
birds200
birds199
birds198
birds197
birds196
birds195
birds194
birds193
birds192
birds191
birds190
birds189
birds188
birds187
birds186
birds185
birds184
birds183
birds182
birds181
birds180
birds179
birds178
birds177
birds176
birds175
birds174
birds173-2
birds173
birds172
birds171
birds170
birds169
birds168
birds167
birds166
birds165
birds164
birds163
birds162
birds161
birds160
birds159
birds158
birds157
birds156
birds155
birds154
birds153
birds152
birds151
birds150
birds149
birds148
birds147
birds146
birds145
birds144
birds143
birds142
birds141
birds140
birds139
birds138
birds137
birds136
birds135
birds134
birds133
birds132
birds131
birds130-bis
birds130
birds129
birds128
birds127
birds126
birds125
birds124
birds123
birds122
birds121
birds120
birds119
birds118
birds117
birds116
birds115
birds114
birds113
birds112
birds111
birds110
birds109
birds108
birds107
birds106
birds105
birds104
birds103
birds102
birds101
birds100
birds99
birds98
birds97
birds96
birds95
birds94
birds93
birds92
birds90
birds89
birds88
birds87
birds86
birds85
birds84
birds83
birds82
birds81
birds80
birds79
birds78
birds77
birds75
birds74
birds73
birds72
birds71
birds70
birds69
birds68
birds67
birds66
birds65
birds64
birds63
birds62
birds61
birds60
birds59
birds58 tabac
birds57
birds56
birds55
birds54
birds53
birds52
birds51
birds50
birds49 psg
birds48
birds47
birds46
birds43
birds37
birds36
birds35
birds34
birds33
birds32
birds31
birds30
birds29
birds28
birds27
birds26
birds25
birds24
birds23
birds22
birds21
birds20
birds19
birds18
birds17
birds16
birds15
birds14
birds13
birds11
birds12
birds9
birds10
birds8
birds7
birds6
birds5
birds4
birds3
birds2
birds1
bwd stop fwd

 

Edito - Mai, le mois le plus gai ou le mois le plus laid ?

Il se termine enfin pour certains, seulement pour d'autres… Eh oui, il faut bien avouer que chaque année c'est la même chose avec ces jours fériés qui s'enchaînent. Ajoutez à ça quelques ponts et vous aurez 31 jours d'un gruyère qui comporte plus de trous que de fromage !

Les français sont-ils des fainéants qui passent leur vie à commémorer dans le jardin avec un barbecue la fin d'une guerre ou une montée au ciel ?

Mais que dire des Argentins (19 jours), des Colombiens (18) ou des Espagnols (14) ?

Non décidemment il faut arrêter de s'auto flageller et d'écouter le MEDEF qui proposait, l'an dernier, d'en supprimer 2 pour gagner 1 point de croissance (0,1 selon l'INSEE).

Qui n'a pas eu ce petit bonheur de se réveiller un lundi matin à l'heure habituelle et de se rendre compte qu'on était le 1er ou le 8 mai ? En fait les apparences sont contre nous puisque 4 d'entre eux sont concentrés en mai joliment surnommé "le mois des salariés". Ces journées ne permettent-elles pas d'être plus productif ensuite ? Elles sont aussi l'occasion de consommer des loisirs et donc de faire fonctionner l'économie. Et puis le mois de mai ne serait-il pas la préfiguration de la semaine de 4 jours et de 32 heures qui permettrait de mieux partager le travail ?

L'idée est séduisante, il suffirait que nous acceptions de diminuer d'autant nos salaires par solidarité pour les nouveaux embauchés, quelle belle preuve de solidarité…

On pourrait aussi ne pas travailler le mercredi et le vendredi après-midi, ou avoir 3 mois de vacances, oh oui quelle belle idée ! Non mais je m'égare, excusez-moi, il faut que je reste réaliste et que je réfléchisse à des solutions un peu moins utopiques. Mais quelle idée…Ne pas travailler 2 après-midi par semaine… TM

 

 

Suriname – Dési Bouterse devrait être réélu dans les prochains mois après avoir obtenu la absolue au Parlement

Lundi avaient lieu dans le pays voisin les élections générales qui se tiennent tous les 5 ans, et qui avaient permis à Désiré Delano Bouterse de prendre la présidence de la République du Suriname en 2010. Les résultats, pourtant attendus pour la semaine prochaine sont tombés hier, et la Megacombinatie (la coalition politique menée par le Parti National Démocratique (NPD) de Bouterse) obtient 27 sièges sur les 51 que compte le Parlement.

S'il possède bien la majorité absolue pour gouverner, il n'est pas pour autant reconduit immédiatement au poste de Président. Ce sera à la nouvelle assemblée de l'élire avec au moins deux tiers des voix. Un vote qui devrait avoir lieu en août ou septembre. Malgré quelques craintes concernant le déroulement du vote, celui-ci n'a été entaché d'aucun incident.

La Megacombinatie n'a donc pas fait défaut aux sondages qui la donnaient gagnante. En revanche, la coalition d'opposition V7 – menée par l'ancien  commissaire et ministre de la justice d'avant Bouterse, et ardent combattant du narcotrafic qui gangrène son pays, Chan Santokhi - n'a remporté que 17 sièges. "Nous n'y sommes pas parvenus. C'est une déception" a sobrement commenté le principal rival du Président sortant.

Responsable de deux coups d'Etat, dictateur du pays de 1980 à1987 puis de 1990 à 1991, et condamné au Pays-Bas par contumace à 11 ans de prison en 2000 pour trafic de drogue, Désiré Bouterse (69 ans) a réussi le pari d'être élu à la présidence en 2010, mettant encore plus à mal la relation avec l'ancien colon hollandais, mais soudant une partie du peuple surinamais grâce à son charisme et aux politiques sociales qu'il a mis en place (éducation, santé, etc.) 

"Bouterse est un leader populaire" expliquait un de ses partisans à Reuters. Ses opposants l'accusent au contraire de copinage et de corruption… Il avait également dû faire face à des poursuites pour l'exécution de 15 opposants en 1982 pendant qu'il était dictateur du pays, mais la fameuse "loi d'amnistie" adoptée par (son) assemblée en 2012 lui a tout simplement… donné l'immunité. C'est d'ailleurs son opposant Santokhi qui avait conduit l'enquête…

Reste que le pays connaît depuis plusieurs années une croissance impressionnante, grâce notamment à "ses" mines de bauxite (pour le moment aux mains des Etats-Unis), sa production aurifère, ou encore à son industrie pétrolière naissante. Une classe moyenne s'est constituée, a grossi, et a pu accéder à la propriété grâce notamment aux promesses faites par Bouterse en 2010 comme en 2015 pendant ses campagnes électorales.

A propos de la production d'aluminium (via la bauxite), le 1er juillet 2015, l'Etat surinamien devrait prendre le contrôle de la gigantesque usine américaine Suralco proche de Paramaribo, qui emploie quelques 5.000 personnes. Les USA laisseraient-ils progressivement leur place aux chinois qui investissent massivement depuis une dizaine d'années au Suriname ? ES


Pour aller plus loin sur l'Histoire récente du Suriname, et en particulier sur les délicates implications de Dési Bouterse dans le trafic de cocaïne, nous vous invitons à lire le passionnant reportage de RFI.

 

 

Guyane – Les bières sont à nouveau au frigo à Kourou

30% de chiffre d’affaires en moins. C’est ce que coûte l’absence de boissons alcoolisées dans les réfrigérateurs des commerçants de la ville de Kourou. Il y a deux ans, Jean-Etienne Antoinette, ancien-maire de la commune, avait mis en place une mesure qui interdisait la vente de boissons alcoolisées réfrigérées. Une décision pour mettre fin aux actes d’incivilité aux abords des épiceries. Les consommateurs achetaient et buvaient sur place, ce qui conduisait souvent à des altercations.

Ce mardi, suite aux demandes répétées des commerçants, François Ringuet, l'actuel maire de la ville spatiale a signé une charte avec l'Union des Commerçants libéraux et Artisans de Kourou (UCLAK), pour garantir la "bonne conduite" de ces derniers vis-à-vis de la vente d'alcool. Quasiment tous les commerçants de la ville étaient présents.

Pour le maire, interdire la vente d'alcool réfrigéré ne changera rien aux dérives : "il faut que l’on arrête d’être hypocrites, ce n’est pas cette interdiction qui change quoi que ce soit, au contraire les gens se tournent vers des alcools plus forts, comme le whisky ou le rhum, qui eux ne nécessitent pas d’être frais."

En signant cette charte, les commerçants assument la pleine responsabilité de leur choix. Ils se soumettent à une réglementation concernant la vente d'alcool, sous peine de se voir retirer leur licence, voire même leur superette, et risquent de voir réapparaitre l'insécurité à proximité de leur commerce.

Des rondes supplémentaires seront mises en place conjointement par la police municipale et la gendarmerie afin de prévenir des possibles excès. "C’est à leur demande que l’on est là aujourd’hui, l’impact sur leur chiffre d’affaires est trop important. Kourou reste une ville où l’on se doit de rester vigilants, on restera toujours bien présents et même plus"précise Guy Casca, le chef de la police municipale. 

Cette charte n’est cependant qu’une expérimentation qui durera six mois. A la suite de ce premier test, sera établi un bilan afin de décider l’abrogation définitive de l'arrêté municipal ou non. La consommation d'alcool sur la voie publique demeure interdite. JL

 

 

Martinique – Le Campus de Schœlcher bloqué pour laisser "les malpropres dehors"

Il y a tout juste un an, Médiapart – suite à des rapports de la Cour des Comptes et du Sénat - révélait les "siphonnages" de fonds européens de la part des dirigeants du Ceregmia, laboratoire de recherche de l'Université des Antilles (et à l'époque de la Guyane), Fred Célimène et Kevin Logossah. Le directeur et son adjoint avait alors été suspendus par la présidente Corinne Mencé-Caster, dans un contexte extrêmement délicat après l'annonce de la pleine autonomie du pôle guyanais de l'UAG.

En février, Médiapart remportait le procès intenté par les dirigeants, pour "nullités de procédures", les avocats des perdants annonçant qu'ils feraient appel. Cependant, ce mardi 26 mai 2015, messieurs Célimène et Logossah devaient réintégrer leur poste sur le campus de Schœlcher. C'était sans compter la mobilisation d'un collectif d'enseignants et d'étudiants, qui a préféré bloquer le site "pour avoir une université propre, et que tous les malpropres soient dehors".

D'après la porte-parole du collectif "Université propre, malpropres dehors", Cécile Bertin-Elisabeth, un conseil de discipline a été initié en janvier et "n'a toujours pas statué" sur le sort des deux hommes au sein de l'Université. Pour le moment, aucune charge n'est retenue contre eux, mais il se pourrait bien que l'Etat (ministères de la Justice et de la Recherche), interpellé par le collectif et plusieurs syndicats d'enseignants, réagisse à ce blocage – très politisé - dans les prochains jours…

 

 

Mercredi, c'est Farouk Amri ! Visite d’un nouveau pays, l’Education nationale. Vocabulaire de base nécessaire.

Le Kotidien vous offre quelques mots et locutions qui vous seront plus qu’utiles, indispensables pour vous aider à trouver vos repères et à échanger avec les autochtones du pays Education nationale. En effet, pas de grands pays (ou organismes) sans vocabulaire propre.

 

Si vos enfants ont chaud et souhaitent se rafraîchir, demandez où se trouve le "milieu aquatique profond standardisé" le plus proche. Cette expression veut dire piscine. Une fois sur place, un maître nageur vous demandera si vos enfants sont capables de "traverser l’eau en équilibre horizontal par immersion prolongée de la tête". Cela veut dire s’ils savent nager de façon autonome.

 

Mêler sport et tourisme, c’est très bien. Dans ce pays, on ne dit pas jeu de raquettes (badminton, tennis…) mais "activité duelle de débat médiée par une balle ou un volant", activités nautiques (canoë-kayak …), mais "activité de déplacement d’un support flottant sur un fluide", sports de combat mais "activité pour vaincre un adversaire en lui imposant une domination corporelle symbolique et codifée", jeux de ballon mais "activité avec un référentiel bondissant" ou mieux "avec un référentiel exocentré" si vous voulez passer pour plus local.

 

Dans un supermarché local, si vous souhaitez acheter pour vos enfants, au choix, des crayons, des stylos, des feutres, des stylos plumes (ah, nostalgie), demandez le rayon "outil scripteur", tout ce qui sert à écrire y sera regroupé.

Le pays vous plaît et vous souhaitez vous y installer. Première démarche quand on est parent d’élève, pardon "géniteurs d’apprenants" [Régis Debray], l’inscription scolaire. Vous demanderez explicitement à votre interlocuteur quelles sont les modalités pour intégrer un Piiodmep, ça veut dire "parcours individuel d’information et de découverte du monde économique et professionnel". Votre interlocuteur vous demandera également si votre enfant a des préférences, comme "produire des messages à l’oral et à l’écrit" [histoire-géographie], "aller de soi et de l’ici vers l’autre et l’ailleurs" [apprentissage des langues étrangères], ou "créer de la vitesse" [courir vite].

Un "départ différé" ? Une fonction offerte par la plupart des machines à laver. Oh, ce pays est tellement puissant qu’il nous a imposé ses propres expressions dans notre langage courant. Vous retrouverez donc des expressions comme la "remédiation" (pour dire qu’on va essayer de régler un problème chez un élève), les "productions écrites" (catégorie plus vaste que les textes), les "adultes référents" (disponibles dans certains contextes) ou les "journées banalisées" (où il est prévu que les enseignants soient occupés à autre chose qu’enseigner…).

 


Plus sérieusement. Outre leur ridicule, la présence de certaines de ces expressions dans des documents publics témoigne d’une inconscience des enjeux : la déconnexion consommée entre ceux qui les rédigent et les autres, qui les subissent au quotidien.

 

Choix conscient ou non, l'emploi d'une telle novlangue est par essence le produit d'une idéologie élitiste (cf. ma chronique sur la reproduction des élites : http://goo.gl/b3ByJr). Il existe aujourd’hui dans le formulaire d’inscription à l’ENA une case qui s’intitule "particule du nom de famille". Tout est dit.

Ou presque. Une dernière expression de ce pays. On ne dit pas "raclée électorale prévisible" mais "signal fort d’une appétence au changement".

Farouk AMRI

 

La novlangue vous a paru compliquée ? Accrochez-vous. Le Kotidien vous propose ce tableau, à mémoriser par cœur :  

Education nationale

Chez nous

 "L'articulation d'activités réfléchies et d'automatisation des procédures"

L'étude de phrases pour comprendre la syntaxe

"L'élaboration de cartes mentales pour mémoriser, structurer, synthétiser, rapporter"

Le fait de montrer les liens qui existent entre différents mots

"Construire une continuité spatio-temporelle d'actions"

Enchaîner un peu de course à pieds et du saut en longueur

"Conduire, en milieu naturel ou artificiel, un déplacement rapide, économique, sécurisé".

Une course d'orientation

L'acquisition des compétences sur les médias est "organisée de manière spiralaire".

Faire revenir régulièrement dans des cours des compétences déjà abordées

"S'inscrire dans un projet de transformation motrice ou corporelle"

Développer la maîtrise de ses mouvements

"Travail sur texte lacunaire pour problématiser en réception l'étude de l'élément linguistique visé."

Faire compléter des textes à trou aux élèves.


 

Edito - "La France… One point !"

De l'info au kilo pour une revue de "presque" après un long weekend…

Bon, eh bien c'est fini, 3 jours de farniente à profiter du brumisateur géant qu'était la Guyane par la grâce d'une saison des pluies qui justifie pleinement son nom.

3 jours donc à profiter pleinement de l'actu indispensable pour être en phase avec mon temps, mon environnement.

De l'actu essentielle, et pour commencer le scandale qui risque de bouleverser certaines données géopolitiques : La France n'a eu que 3 points (350 pour le vainqueur suédois) au concours de l'Eurovision et termine 25ème sur 27, quelle humiliation !

Complot orchestré par Nicolas Sarkozy ou magouille de la CIA et du Mossad ? J'ai tout envisagé et puis… j'ai écouté… Un décor de guerre, une chanteuse tout de noir vêtu, des paroles déprimantes, tout ce qui faut pour enthousiasmer un public venu faire la fête…

Ah qu'il est loin le temps de Joëlle Ursull (1990, 2ème avec White en black blues) ou de Kali (1992, 8ème avec Monté la riviè), une guadeloupéenne, un martiniquais, à quand Lova Jah à l'Eurovision ? Si j'avais su tout ça avant d'écrire cette chronique, je pense même que j'aurai regardé cette émission où la moitié du temps est passée à regarder des inconnus débiter des scores avec autant de charme qu'une soirée d'élection municipale à Cayenne.

Bon, à part ça ? L'actu du weekend ? PSG champion, clôture du festival de Cannes, l'US Matoury qui gagne la Coupe de Guyane, voilà les faits marquants. Parce que les élections au Burundi, le projet de prélèvement des impôts à la source ou l'Etat Islamique qui  tue 400 personnes à Palmyre ça n'intéresse personne.

Non décidemment l'actualité était comme le temps (ou comme la France à l'Eurovision) : maussade et triste.

Deux bonnes raisons pour vous lever ce matin et aller gaiement au travail non ? TM

 

 

Page 1 sur 740

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir le Kotidien dans votre boite mail.
Les petites annonces avec Cyphoma

Please update your Flash Player to view content.

Mentions légales - Contactez-nous - 

© 2012 Tous droits réservés KREOLSI - www.lekotidien.fr  / info.kreolsi@gmail.com 0694.90.16.28